Quelques idées de plages à faire en voilier

Rédigé le Vendredi 1 Septembre 2017 | modifié le Mardi 26 Septembre 2017




S'il est un luxe que la corse peut offrir, ce sont bien toutes ces plages quasi désertes dès le 1er septembre arrivé.
Pourtant, avec ce fameux "été indien" et la fréquentation toujours plus importante de la Corse en automne, nos plages devraient connaitre un succès au moins aussi important qu'en juin.
Mais ce n'est pas le cas...et c'est tant mieux pour les amateurs de calme, d'espace et de lieux préservés.

Autre luxe offert par notre île, la possibilité de découvrir ces plages en bateau dans des conditions assez uniques. Faciles d'accès, quasi désertes et pourtant si proche des grandes villes, certaines criques sont de purs joyaux que le monde nous envie. 
Côte corse en voilier
Côte corse en voilier

Location d'un voilier au départ d'Ajaccio

C'est que nous avons eu envie de tester avec la location d'un voilier au départ d'Ajaccio, au prés du loueur Corsazur Marine.
Nous avons choisi un Sun Odyssey de 38 pieds ( voir ici), équipé en 3 cabines. Le départ s'est donc fait du port Tino Rossi à Ajaccio.

Le golfe d'Ajaccio

Dès le départ, on comprend mieux ce qui attire les très nombreuses personnes qui viennent louer des bateaux en Corse.
A peine la citadelle passée, les premières plages nous attirent. Mais comme nous avons choisi "l'aventure" nous optons direct pour la route vers le sud du golfe. 
Au retour nous opterons pour un stop "people" à la plage de l'Ariadne, route des Sanguinaires, histoire de manger et danser dans cet établissement très convivial

Direction donc les plages du Sud du golfe. Malgré la beauté de la plage d'Argent nous optons vers les mouillages sous la Tour de Capu di  Muru

Cala d'Orzu et Cupabbia

La première vraie plage attendra le lendemain et la fameuse anse de Cala d'Orzu.
Là où se trovue la paillote "Chez Francis" mais aussi "Chez Eric", une grande plage principale et 2 toutes petites criques permettent de profiter de couleurs juste incroyables. Et comme nous y sommes assez tôt le matin, le calme qui y règne est indescriptible.
Comme nous sommes dimanche, le milieu de matinée sera petit à petit dérangé par les nombreux moteurs venus d'Ajaccio pour passer la journée ici.Il est temps pour nous de partir plus au sud pour une navigation le long de côtes totalement sauvage jusqu'à la fabuleuse plage de Cuppabia.
Au passage, attention a cette partie nord, plusieurs petites anses peuvent vous attirer mais les accès avec un voilier ne sont pas évident, beaucoup de cailloux présents.
A Cupabbia, nous aimons particulièrement mouiller au sud de la baie dans une toute petite crique souvent bien seuls !

Porto Pollo et Campomoro

S'ouvre alors la région de Porto Pollo. Nous connaissons particulièrement bien cette zone et la qualité de l'abri du port de plaisance.
C'est d'ailleurs l'un des rares abris dans la région pour éviter les coups de Nord Ouest.
Le reste de la côte est encore une fois une succession de plages superbes, mais toutes assez fréquentées car accessibles facilement en voiture. Nous avons donc décidé de les éviter pour filer directement au sud du golfe du Valinco et la zone de Campomoro.
C'est l'un de nos villages préférés dans cette zone. Comme caché au bout du monde, sous la protection de la superbe tour, cette vaste plage et sa pointe rocheuse offre un abri parfait pour la nuit. Et les restaurants du village auront raison de notre volonté.
 

Senetosa et Tizzano

Voila sans doute le paradis pour l'amateur de navigation en voilier.
Cette côte est totalement vierge de construction entre la tour de Campomoro et le port de Tizzano.
Vierge de maison mais pas de merveilles, en l'occurrence des criques de fous, toutes plus belles et plus profondes les unes que les autres.
Difficile de demander mieux que Cala Longa pour nous seuls ! Et pourtant c'est ce que nous avons eu pendant 2 nuits ! Nous en avons profiter pour passer du temps à Tivella avec palmes masques et tubas. Car comme le dit le blog Corsicamore, l'un des charmes de l'été indien c'est la température toujours très élevée de l'eau de mer.

Nous avons aussi été content de partager un moment avec 2 autres bateaux à Cala di Conca après avoir passé le phare de Senetosa  en remontant vers Ajaccio. 
 

Au final, en quelques jours passé sur notre voilier, nous avons profité des plages et de la baignade comme jamais nous l'avions fait en Corse. Avec quelques moments uniques comme cette soirée passée à Cala Longa face à un ciel enflammé par le soleil couchant et rien que pour nous ! 


Sur le même thème :
< >

Mercredi 26 Juillet 2017 - 12:02 La crise des posidonies sur les plages