Soigner les piqûres de méduses

Rédigé le Mercredi 19 Juillet 2017 | modifié le Mardi 26 Septembre 2017




Comme chaque année sur les plages en Corse, vous croiserez forcément des méduses. Même si cela n'est pas systématique, il existe des périodes où elles sont plus ou moins présentes sur le rivages, poussées par les courants vers le sable, à la rencontre des baigneurs.
Et la rencontre n'est pas toujours très agréable, voir même parfois assez douloureuse.
Voici quelques conseils à appliquer en cas de piqûres de méduses.
 

Pas de panique, de quoi parle-t-on ?

Alors commençons par garder son calme.
Les méduses sont des animaux marins, gélatineux et composés à 80 % d'eau. Dans les 20 % restants, on trouve les fameuses tentacules ou plutôt filaments ( les méduses n'ont rien avoir avec les pieuvres ou poulpes).

Les substances urticantes se trouvent dans les capsules de ces fameux filaments. Ce sont elles qui vont provoquer brûlures, démangeaisons et autres douleurs.

Mais restons calme ( Keep Calm and swim comme dirait les panneaux actuels). Certes cela peut être douloureux, mais rien ne sert d'hurler (allez on excuse les enfants...) . Sauf dans des très rares cas d'allergies, ces piqûres ne comportent aucun danger !  

Rincez avec de l'eau salée

Dès que vous sentez la piqûre, nettoyez la zone avec de l’eau de mer. Oui celle où vous êtes !
Pas d'eau douce, l'effet est inverse, ni d'eau brulante...Frottez simplement la plaie ( avec délicatesse )pour éliminer les filaments qui seraient encore sur la peau. 

Si vous êtes vraiment très prévoyant, vous êtes passé à la pharmacie avant et vous avez avec vous du sérum physiologique pour nettoyer la plaie.

Si la piqûre à lieu sur une plage proche de votre logement ( tente ou maison) d'abord vous avez de la chance d'habiter si près de la mer, mais surtout vous aurez peut-être à la maison du vinaigre blanc dont l'effet désinfectant peut-être utilisé ici.
 

Retirer les éventuelles ventouses restantes

Il se peut ( il est même probable) que la méduse vous ai laissé quelques filaments en souvenir de la rencontre. Après avoir rincé à l'eau salée il faut retirer les résidus et les ventouses sur la plaie. Les plus visibles peuvent être retirées avec une pince à épiler ou équivalent.

Mais il est peut-être plus efficace de frotter la partie touchée avec du sable ( tant pis si vous êtes sur une plage de galets) . Faites le avec délicatesse afin de ne pas amplifier la douleur ou d'éviter de faire éclater les dernières poches de venin.

La cosmétique et les crêmes

Après avoir bien rincé puis nettoyé la plaie, il est conseillé de la traiter avec des produits apaisants. Qu'ils s'agissent de crème  que l'on trouve en pharmacie ou de corps gras comme la vaseline, le but est d'apaiser la sensation de brûlure. Si la douleur est vraiment trop important, certaines crèmes contenant des anti-inflammatoire peuvent être utilisées.

Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées aussi, mais il est important de bien respecter les dosages. De même pas mal d'huiles essentielles ne doivent pas être mise directement sur la peau et encore pire sur des plaies.

Ce qu'il ne faut surtout pas faire !

Comme pour les oursins, les guêpes et autres gênes estivales, il existe dans le cas de piqûres de méduses des idées reçues que le grand public véhicule volontiers à tort.

Et en priorité le fait de faire pipi sur la brûlure !
Cela ne sert à rien, voire même cela pourrai amplifier la douleur et générer une infection ( oui le pipi c'est sale !) . Cette idée de chaleur anti venin à la vie dure !
Dans la même idée, on aspire pas plus la plaie après une piqûre de méduse que pour un serpent ou autre...
De même, on a parlé plus eau de nettoyer avec de l'eau salée. L'eau douce elle provoque éclatement des cellules de venins restantes ! 
Enfin, on ne met pas de produits alcoolisés sur la plaie, sous peine de sympathiques manifestations de la douleurs par des cris renouvelés !

Les postes de secours

Pour éviter toute erreur, le plus simple reste de vous rendre vers le poste de secours de votre plage ( pour celles qui en possèdent) et de présenter la piqûre.
Les sauveteurs connaissent les bonnes pratiques, possèdent les produits adéquates et les crèmes apaisantes . 

Ensuite passez à la paillote de la même plage pour boire un coup ou offrir une glace au petit courageux piqué, ça ne fait rien à la plaie mais ça aide à oublier un peu....

Infographie publiée dans Var Matin


Sur le même thème :
< >

Vendredi 1 Septembre 2017 - 11:26 Quelques idées de plages à faire en voilier